Accueil Presentation Reparations Tarifs Section technique Contact

 

Plutôt Organique ou métal fritté ?

Tentons aujourd'hui de décrire simplement les différents types de plaquettes de frein afin de vous aider dans votre choix en fonction de l ‘utilisation de votre machine.

Il faut tout d'abord savoir qu'il existe en gros deux types de plaquettes de frein : les plaquettes organiques et les plaquettes « métal fritté »

Les plaquettes de frein organiques sont composées principalement d'un mélange de fibre d'aramide (Kevlar en nom commercial), de graphite et de métaux. Une résine sert de liant à ce mélange. Le matériau de friction ainsi obtenu est fixé à un support métallique avec des colles très spécifiques dont les compositions et secrets de fabrication sont bien gardés (c'est pas du Coca cola mais on en est pas loin…) L'objectif des plaquettes ainsi obtenu est un excellent mordant et une usure moyenne.

L'utilisation de ce type de plaquettes, dont le coefficient de frottement est élevé émet un dégagement de chaleur légèrement inférieur à une plaquette « métal fritté », permettant une longévité du disque accrue.

Ces plaquettes dont le plus souvent utilisées sur les motos « légères » ou de petite cylindrée.

Les plaquettes de frein « métal fritté » sont elles composées de fibres métalliques : fer, bronze, céramiques, etc. Il en résulte un mélange de poudre qui est ensuite polymérisé sous pression à très haute température.

Ces plaquettes, dont le rodage requiert un attention plus particulière que les organiques, proposent un coefficient de friction très élevé lui aussi mais une polyvalence accrue ; leur coefficient de friction n'est que très peu modifié quelles que soient les conditions climatiques.

Leur principal défaut est l'usure plus prononcée à long terme des disques de frein.

Ce type de plaquettes est bien souvent monté sur les motos sportives et/ou de grosse cylindrée.

Un dernier type de plaquettes existe mais son utilisation est spécifique en compétition , il s'agit des plaquettes Carbone-composite. Elles procurent un coefficient de friction extrêmement élevé pour peu quelles soient maintenues à une température de fonctionnement élevée. Ces plaquettes sont à proscrire pour toute utilisation routière.

Voilà vous savez tout (enfin plus ou moins….), faites donc votre choix et surtout n'oubliez pas le contrôle périodique des éléments de freinage avant cette période d'été propice à notre sport favori.

Bonnes vacances à tous.