Accueil Presentation Reparations Tarifs Section technique Contact

 Les batteries moto, ce qu’il faut savoir :

A l’approche de l’hiver, il est un élément de nos machines qui va être fortement sollicité : la batterie.

Je pense qu’il est opportun d’effectuer quelques rappels sur le sujet pour éviter de « tomber en rade » bêtement. Rappelons pour commencer qu’il existe deux types de batteries : les batteries dites classiques munies de bouchons démontables et les batteries dites sans entretien « scellées »  à la mise en service. Abordons le sujet en essayant de couvrir les étapes de la vie normale d’une batterie :

1/ La mise en service :

Les batteries sont généralement fournies sèches, c’est à dire qu’elles nécessitent d’être remplies de leur électrolyte avant mise en service. Prenez le plus grand soin lors de cette opération : l’acide contenu dans l’électrolyte est extrêmement corrosif et irritant ; il est donc impératif d’effectuer ce remplissage au calme et avec des moyens adéquats (petit entonnoir spécifique, gants résistant aux acides, lunettes.). Il est de plus impératif de travailler dans un local bien ventilé. En effet le remplissage émet de l’hydrogène, gaz explosif, la cigarette ou toute autre source de chaleur forte est à proscrire sous peine de vous retrouver en maillot de bain dans la seconde qui suit. Le remplissage se fait en respectant le niveau de chaque élément matérialisé par un min/max sur la face de la batterie ; pour les batteries sans entretien, un kit de remplissage est fourni. On termine l’opération par la pose des bouchons démontables ou des bouchons « scellés ». Il est ensuite nécessaire d’activer la batterie grâce à un chargeur spécifique moto (optimate ou powercommander par exemple) ou au pire à très basse intensité, au maximum à 10% de la capacité de la batterie (1.2A maxi pour une batterie 12AH par exemple). Cette activation est indispensable afin que la batterie puisse à l’avenir délivrer les 100% de sa capacité.

2/ Charge ultérieure :

Si besoin est, on rechargera la batterie en la déposant de la moto et grâce aux chargeurs du même type que ceux cités dans le paragraphe précédent. Il existe pour éviter de démonter et déconnecter la batterie de la moto, des connections dites « permanentes » que l’on installe dès la pose initiale de la batterie et qui laissent apparaître en tout temps un connecteur destiné aux chargeurs spécifiques moto. C’est une alternative intéressante pour qui veut éviter les démontages répétés. A noter que cette solution n’est adaptée qu’à des chargeurs prévus à cet effet, qui autorisent un branchement permanent et des cycles de charges étudiés pour ne pas endommager les accessoires électriques de la moto. La « bidouille » sur le sujet est à proscrire pour éviter les gros frais.

3/Entreposage et entretien :

Il est important sur les batteries classiques à bouchons démontables de vérifier régulièrement le niveau d’électrolyte, au besoin on complétera uniquement avec de l’eau déminéralisée (l’acide lui même ne s’évapore pas, seule l’eau s’échappe). Les batteries sans entretien n’ont besoin d’aucun remplissage comme leur nom l’indique. En règle générale, il est prudent de faire le niveau de la batterie une fois tous les trois mois ou plus régulièrement si possible. Si vous devez entreposer votre batterie déposée pour l’hiver, mettez les dans un endroit frais mais hors gel.

Bon voilà vous savez tout, ou presque… Rappelez vous en résumé qu’il faut prendre soin et éviter les « grosses charges » de la batterie comme du pilote. Hihi !

Soyez prudent !

Je vous conseille l'optimate 4 : optimiseur avec diagnostic vraiment unique pour batteries plomb-acide 12V jusqu'à 50Ah

>en vente chez mon confrére SOSMOTOPIECES - 63 EUR.

 

Merci de laisser vos commentaires et questions dans mon livre d'or !

cliquez ici